nouveau record du blog pour le mois de mai

website trafficAujourd’hui,  nous avons passé la barre des 30000 visites sur le blog (en cumulé s’entend) certains diront que c’est modeste, mais c’est une étape …. et pour ce joli mois de mai, vous avez à nouveau prouvé votre fidélité.

Vous êtes de plus en plus nombreux  à lire mes élucubrations et divagations, et surtout, à vous intéresser aux produits de DécoEthnique. Pas de crainte, Google n’en saura rien ! Botus et mouche cousue ! Je vous remercie tous pour ce nouveau record d’affluence : 1834 visites, réparties sur 52 articles différents.

J’espère continuer à vous intéresser et n’hésitez pas à envoyer vos commentaires.

Publicités

2015, DécoEthnique et …. Jafar

Nous sommes déjà en avril, et j’avais promis de rendre une visite à Jafar en janvier afin qu’il ausculte le website que vous connaissez tous maintenant. Les tristes événements de ce premier mois de l’année ont mis l’activité de DécoEhnique en suspens pendant quelques temps.

Jafar 2J’ai donc pointé le bout de mon nez dans l’antre sulfureux des magiciens du web : hey … c’est moua ! oukilé Jafar mon pote ? il invoque son Dieu au fond ? je vais attendre qu’il ait fini, j’ai déjà 3 mois de retard, ce n’est pas le moment de se montrer pressé !

Foudre

Vu mon retard, je crains d’être foudroyé par un courroux inopiné et soudain … et me consumer en volutes bleutées avec mon site et mes supers meubles uniques, en vrai bois d’arbre ! ça brûle bien le vrai bois, surtout lorsqu’il est soumis au séchage sans pitié pendant un temps indéfini … qui n’est pas concevable dans notre pays d’ultra-actifs.

website audit

Oh …. big et vénérable Jafar, je te sollicite, toi le grand magicien du web pour rendre ton verdict sur mon misérable website. Dis-moi s’il est joli, s’il a bien grandi, si on l’aime bien, s’il fait rêver, si mes @clients sont contents, ravis, réjouis … ? siouplaît ?

Il est trop maigre ? comment ça il est trop maigre ?

Google analytics

Google analytics : ça sonne « prise de tête », sur-pression céphalique et associés…. comme cela vous êtes prévenus ! C’est dans le titre ! Google analytics est l’outil de Google qui permet d’analyser un site web, et tout professionnel averti se doit d’y jeter un œil très régulièrement.

analytic« Par Google analtytics tu passeras » m’a dit vous savez qui, le petit tout vert qui s’est fait tirer les oreilles étant petit. Donc, poussée par une curiosité naïve, je suis partie en orbite sur analytic land dans le cloud de la google sphère ! Jafar m’avait donné un sésame pour y entrer sans s’y perdre. A peine atterrie, une banderole m’accueillait  par ces mots magiques : analytics decoethnique ! On me connaît par ici ? parce que moi je ne connais personne ! Sous décoethnique, une sous-barre me faisait de l’œil « toutes les données du site web » … évidemment je n’ai pas résisté, même si cela a des relents de madame Irma et sa bouboule.

audienceEt l’antre s’ouvrit : présentation de l’audience (en gros titre), j’avais un peu l’impression de me retrouver sur les planches d’un théâtre en ayant oublié mon texte …

une pièce en trois actes :

1 présentation des rapports sur les types d’audience, comme entrée en matière, je suis sûre qu’on peut trouver mieux, ça ressemble à du contrôle de gestion ou de la finance, super sexy comme premier acte !

2 comparer les taux de conversion sur mobile, alors … je suppose que le mobile est un téléphone, et pas ce qu’on pend au plafond de nos petits pour leur faire oublier leurs parents lorsque c’est l’heure de dormir. Mais en quoi peuvent bien se convertir les téléphones mobiles ? en tablettes, ce n’est pas possible, j’en aurais entendu parler, surtout celles en chocolat !

3 cibler des zones géographiques rentables : aaahhhh, ça c’est intéressant, il y a des endroits où on peut faire du commerce parce qu’il s’y cachent des acheteurs, ce qui veut dire qu’ailleurs il n’y en a pas … j’espère que Google et son copain analytics ne me sortent pas le Sahara comme zone à faible potentiel parce qu’il est inutile de faire du battage médiatique pour annoncer des vérités que tout le monde connaît. Non, je ne me fâche pas, pas encore.

website visitorsBon, premier acte : 151 visites ! oups, déjà ? bonjour messieurs-dames, enchantée d’avoir attiré votre attention. C’est un peu frustrant parce que je ne sais pas qui vous êtes, et je ne vous vois pas, vu que les projecteurs sont tournés dans le mauvais sens, mais je vous remercie d’être si gentiment venu me voir. J’apprends que 115 d’entre vous sont des visiteurs uniques, comme chacun est unique, j’en déduis que certains sont revenus, et j’en suis encore plus ravie. analyticsEn tout, 876 pages vues, ce qui fait une moyenne de 5,8 pages par personne, pourquoi personne ne veut finir la 6ème page ? et tout ça en 2 minutes 30 secondes, quelle vitesse de lecture ! vous êtes bien sûrs de bien lire entre les lignes ? Attention, vous êtes minutés, tout de suite ça met un peu de pression.

Je trouve ce compteur déplacé, comme s’il fallait visiter le plus de pages possible en moins de temps possible. Je n’ai jamais demandé à mes visiteurs d’être productifs pendant les visites de mon site … et si quelqu’un a envie de se faire un café pendant qu’il lit tranquillement la page visite d’un atelier d’artisan ? il va me faire exploser la durée moyenne de visite ? ou si le téléphone sonne à la 3ème seconde de visite et que l’internaute donne son attention à son interlocuteur qui l’a bien mérité ? il va faire baisser la durée alors qu’il avait parfaitement l’intention d’y rester ? ça veut rien dire ces chiffres ! Est-ce qu’une pondération est appliquée pour gommer les effets des interventions extérieures et externes ?

Tiens, qu’est-ce que c’est çà ? taux de rebond 2Taux de rebond ?????? on fait du youplahop sur mon site ? à 49% ? la moitié des visiteurs attrapent une kangourounite subite quand ils entrent chez moi ? mais qu’ai-je fait pour cela ?

Jafaaaaaaaar, c’est quoi tout çà ?????? J’avais bien dit que cela allait être une prise de tête, en plus je vais me poser un tas de questions existentielles auxquelles je n’aurais absolument pas pensées si j’étais restée sagement à améliorer mes contenus de pages, au lieu de m’approcher d’analytic land!

Rien ne va plus …

Evillat voilà, c’est le bazar… La super villa qui devait servir au shooting est maintenant louée, certains fournisseurs ont pris du retard et le photographe est toujours introuvable en Indonésie.

Donc action plan B : autre villa + prise de vue soi-même + retard départ container. Si cela continue comme cela, les salons d’été arriveront pour l’automne… mais vu qu’à fin mai nous explosons les records de froid,  je dirais que le flegme indonésien pourrait bien rencontrer le « just in time » frénétique européen. La collision entre la tortue et le lièvre ! Quand-même, 15° en plein après-midi au mois de mai, c’est pas sérieux, si on ne peut plus suivre les dictons sous peine d’être assailli par une pneumonie fulgurante… que faire ?  J’aimais bien le dicton  du mois de mai qui nous conseillait un total freedom. Quand on parle du temps, c’est qu’on a rien à dire non ? pour moi, c’est le moyen d’échapper au quotitien, et aux soucis.

imagesCA8JOTWXBon, mon container ? arrivera ou arrivera pas ? le photographe va-t-il sortir de sa cachette ? mes meubles vont-ils finir pas être achevés ? Et au fait, où en est mon site, on ne devait pas me le livrer la semaine dernière ? Vive les joies de l’entrepreneuriat ? quand je crois que tout est sous contrôle (super je gère!),  une plaque de verglas malencontreuse me fait faire des glissades hasardeuses ; quand je commence à avoir de la visibilité, une purée de pois s’abat et je me prends le premier poteau (qu’est-ce qu’il fait sur mon chemin celui-là!). Vous allez me dire, si c’était facile ça se saurait et ce serait moins rigolo. Retroussons nos manches et … les jambes du pantalon aussi tant qu’à faire…. étant donné la configuration actuelle, je pourrais marcher dans quelquechose de pas très joyeux. A l’abordage ! banzaï ! Rien ne se passe comme prévu, mon indicateur de résistance à l’incertitude est au plus bas, vite un plan d’action pour me rassurer.

 imagesCAWSF2ULD’abord mettre un coup de pression au logisticien indonésien (avec un intermédiaire, pour ne pas heurter sa susceptibilité) pour qu’il m’emballe le tout rapidement. Puis mettre un coup de pression au transitaire pour mettre mon container sur le premier bateau. Puis trouver un photographe dans notre beau pays pour pallier à l’homme invisible. Puis relancer mon webmaster (sans intermédiaire, on peut dire ce qu’on pense en France). Mon téléphone va chauffer. Ah, j’oubliais ma banque, je n’ai toujours pas vu mon numéro de compte pro, ja vais l’appeler aussi.

La reprise du contrôle de la situation est en cours, je me sens mieux.

Publicités