Tranche de …. tamarin

Le bois est une matière noble, et sa beauté naturelle se suffit à elle-même. Nul besoin de dessin, de sculpture, la nature a déjà tout prévu. Pour fabriquer une tranche de tamarin, prenez un tamarinier assez vieux, plus de 100 ans au moins, et couper une tranche du tronc,  vous obtenez un morceau de bois bicolore très original. On distingue parfaitement l’aubier de couleur crème et la moelle brun foncé. L’arbre utilisé ici est très vieux, des cavités naturelles ont creusé son tronc et ajoutent une touche d’originalité à la décoration.

Cette décoration est disponible sur le site Decoethnique

tranche de tamarin-IMG_5288

cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus : Décoration tranche de tamarin

Le tamarin est un arbre bourré de propriétés, mal connu et pourtant utilisé depuis bien longtemps dans la vie de tous les jours. Découvrez pourquoi il est appelé ainsi :  Le tamarin

Publicités

Il était une fois … le tamarin.

tamarin  arbre

Le Tamarin  est un arbre massif à la croissance lente. Il était  déjà cultivé pour ses fruits en Inde au IV siècle avant J.C. Autant dire que l’histoire entre l’homme et cet arbre a débuté depuis longtemps. Le tamarin était également bien connu des grecs et des égyptiens. Les marchands arabes ont confondu sa pulpe noire et collante de ses fruits et ses pépins aux fruits de leurs palmiers. Ils ont donc combiné le nom donné à la datte de palmier, TAMR avec l’adjectif « Indien » HINDI se qui a donné TAMARHINDI. Les scientifiques ont alors donné le nom de tamarhidus à cet arbre. Il est aussi parfois vendu sous l’appellation de « madeira mahogani ».

fleur de tamarin

Bien qu’on le trouve d’une manière générale sous les tropiques,  le Tamarin provient vraisemblablement de l’Afrique tropicale, où il était vénéré comme un arbre sacré. Il fut ensuite introduit en Inde et il y est resté tellement longtemps qu’on l’a pris pour une espèce indigène.

fruits de tamarinLes fruits, en forme de saucisse , contiennent une pulpe acidulée qui  a été utilisée pendant des centaines d’années dans l’alimentation, tel que les currys et les boissons fermentées, elle fut aussi accommodée avec du riz, du poisson ou de la viande. Ses feuilles étaient mangées crues ou cuites, et rentraient également dans la composition de soupes . Adopté lors de la colonisation, la pulpe du fruit rentre  dans la composition du shutney et de sauces telles que les fameuses Worcestershire et la sauce barbecue.